Le quotidien d'un directeur d'école

L'école vue de l'intérieur :les réflexions, au jour le jour, d'un directeur comme les autres dans une école comme les autres.

jeudi 22 septembre 2005

Remplacement...

     Ce qui devait arriver, arriva

     Des moyens de remplacement pratiquement inexistants depuis la rentrée. Les remplaçants sont tous sur des postes non pourvus ou remplacent des congés de maternité, pourtant prévus depuis un moment.

     Il suffit d'un ou de deux  collègues absents, de façon justifiée bien entendu ? pour que la situation se détériore.

     C'était pourtant bien une rentrée sans histoires, un enseignant devant chaque classe, une     bonne ambiance de travail dès le premier jour, une atmosphère studieuse et des enfants contents de venir.

    Les élèves sont bien sûr répartis dans les classes. Cela n’est bon , ni pour eux-mêmes, ni pour la classe qui les accueille quand cette situation perdure.

     Les relations entre collègues en pâtissent. L’investissement de chacun aussi et les enfants, très sensibles au climat de l’école montrent, chez certains, des dysfonctionnements.

     Dans le secondaire, monsieur Fillon avait trouvé la solution. Il suffit de payer les professeurs qui acceptent de garder les élèves, même si ce n’est pas leur discipline, des collègues absents.

      C’est ce que nous faisons depuis toujours et ceci sans aucune rémunération supplémentaire !

         Alors, quand aurons-nous des moyens de remplacement en nombre suffisant pour fonctionner toute l’année ? Je ne parle pas, évidemment, des périodes d’épidémie.

         Quand aurons-nous des Z.I.L* sur des petits congés et non bloqués sur des congés de longue durée ou de maternité ?

         Quand pourrons-nous faire correctement notre travail dans des conditions normales ?

         Mais, nous coûtons déjà , aux dires de certains, beaucoup trop cher.

*Z.I.L    Zone d’Intervention Limitée : Au départ, les ZIL devaient rester le plus possible sur leur école de rattachement et remplacer de petits congés. Connaissant les élèves et faisant partie de l’équipe pédagogique, cela devait assurer un meilleur fonctionnement. On voit ce que cela est devenu.

Posté par danledir à 18:30 - Commentaires [0] - Permalien [#]

Commentaires

Poster un commentaire