Le quotidien d'un directeur d'école

L'école vue de l'intérieur :les réflexions, au jour le jour, d'un directeur comme les autres dans une école comme les autres.

jeudi 23 février 2006

Théorie et pratique

Une erreur à ne pas commettre : aller à l’école si l’on veut être à l’heure à son stage. Il est évident que de petites choses en petites choses : « Juste une question… » « J’en ai juste pour une minute… » « Au faut, je dois absolument te dire…. » «  Il faut vraiment que je te montre le mot sur le cahier de correspondance… » «  Est-ce que tu  pourrais…. » , l’heure tourne et il était bien  plus de neuf heures quand j’ai pu quitter l’école.

Je n’avais pas vraiment le choix car je devais voir la maman de l’élève bosselée ( voir la chronique d’hier ). Cela commença plutôt mal car elle m’annonça qu’elle était allée au commissariat faire une main courante. J’eus toutes les peines du monde à lui faire accepter une rencontre avec l’enseignant de la classe et l’autre maman le soir même. La discussion fut vive mais je parvins à le lui faire admettre.

Le stage fut intéressant, il portait justement sur la gestion des conflits. Je fus bien entendu plus qu’attentif. Ce que j’y entendis me conforta dans les attitudes que j’avais, depuis mon entrée en fonction, mises en pratique de façon assez empirique. Il est toujours intéressant de voir la théorie conforter sa pratique. J’appris aussi ou plus exactement j’affinais des comportements et des expressions à employer afin de calmer le jeu et de tenter de résoudre les problèmes posés, de dénouer les situations conflictuelles.

Sur le temps de pause du midi, un long coup de téléphone à la maman que j’avais eu la veille au soir pour lui confirmer le rendez-vous, échanger avec elle sur l’attitude à avoir , un appel à l’école pour prévenir le collègue de la rencontre et nous étions fin prêts pour le rendez-vous.

Arriva donc la phase de travaux pratiques. Que demander de mieux que de pouvoir valider immédiatement ce que nous avions vu tout au long de la journée ?

Ce fut effectivement intéressant. Les techniques apprises : la reformulation des faits, la prise en compte des sentiments, la formulation des besoins et de la demande concrète permirent de désamorcer la situation et de repartir sur des bases plus saines. Tout ceci, bien entendu dans l’intérêt des deux fillettes. C’était presque magique.  D’où l’intérêt de la formation continue.

Un stage qui devrait être obligatoire pour tous les enseignants.

Posté par danledir à 18:02 - Commentaires [3] - Permalien [#]

Commentaires

    argh!!! les directeurs!!!!

    pourquoi sont -ils directeurs?
    quel interet a passer des journées comme ça?


    chez moi, ils se font tous zil!!!
    kiss courage

    Posté par princesse, jeudi 23 février 2006 à 18:54
  • On a un cours comme ca en PE2, le seul qui soit peut etre vraiment utile!

    Posté par sabrina, vendredi 24 février 2006 à 13:11
  • hors sujet

    Bonjour, j'aimerai avoir votre avis sur notre module ecol'blog avant son lancement
    www.ecole-demo.regioland.com
    si vous voulez les codes d'acces a la gestion, vous pourrez me communiquer votre mail.
    Merci de regarder et de m'informer même pour avis négatif !
    Cordialement

    Posté par Patrick, vendredi 24 février 2006 à 21:27

Poster un commentaire