Le quotidien d'un directeur d'école

L'école vue de l'intérieur :les réflexions, au jour le jour, d'un directeur comme les autres dans une école comme les autres.

lundi 27 février 2006

Inscriptions, radiations et recherches.

La tenue du registre matricule est une des tâches les plus importantes du directeur. Il se doit d’être tenu à jour minutieusement et très correctement. C’est en effet un document officiel qui permettra de délivrer de futurs certificats de scolarité pour répondre aux nombreuses demandes de nos anciens élèves d’origine étrangère qui voudront acquérir la nationalité française ou bien de répondre aux sollicitations de la justice qui voudront avoir des renseignements sur la scolarité de mis en examen présumés innocents.

Notre hiérarchie est aussi très pointilleuse sur la tenue de ce registre. En effet, nous pourrions éviter de radier des élèves qui ont déménagé et ainsi gonfler nos effectifs pour éviter des fermetures de classe.

Ce procédé était assez répandu à mes débuts. Nous appelions ces élèves des fantômes. Ils étaient inscrits sur nos listes de classe mais ne se présentaient jamais et pour cause. Ces pratiques ont heureusement disparu. Mais l’administration reste suspicieuse.

Ce satané registre s’est beaucoup oxygéné ces derniers jours.

Comment expliquer les périodes d’accalmie route relative et la période actuelle qui voit de nombreuses demandes ?

Des inscriptions aussi nombreuses que variées : des élèves venus du Maroc, du Sri-Lanka, du Rwanda et de la Réunion. (Sans chicoungounia et sans grippe aviaire, nous l’espérons).

Des radiations également pour lesquelles il est difficile d’obtenir la nouvelle adresse. Certaines familles ne doivent pas être en règle avec tous leurs débiteurs mais il leur faut bien un certificat de radiation pour faire inscrire leur enfant dans une autre école. Et pour nous, il nous faut bien pourtant pouvoir transmettre les cahiers d’évaluation

Des recherches pour d’anciens élèves. A l’époque ou l’informatique n’existait pas. Il faut alors parcourir d’anciens registres. Les dates qui sont données ne sont pas toujours justes quand ce n’est pas carrément pas la bonne école !

Des demandes de la part de la brigade des mineurs, d’éducateurs locaux et même du juge pour enfants.

Toutes ces demandes concentrées sur ces derniers jours, ça fait beaucoup… La loi des séries sans doutes ?

Tant pis pour les comptes de cantine et d’étude de fin de mois qui attendront encore.

Posté par danledir à 22:43 - Commentaires [0] - Permalien [#]

Commentaires

Poster un commentaire