Le quotidien d'un directeur d'école

L'école vue de l'intérieur :les réflexions, au jour le jour, d'un directeur comme les autres dans une école comme les autres.

mardi 24 octobre 2006

Fête de l’Aid

Ca y est , on voit la lune . c’est ce qu’a conclu le CFCM. Ils ont de la chance avec la couverture de nuage qui couvrait la région dimanche soir. Mais z’enfin, c’est comme ça. Une bonne moitié de nos élèves ne sont donc pas là pour cause d’Aïd. Loin de moi l’idée de remettre en cause ce droit donné aux élèves de s’absenter ce jour-là. Cela figure dans les textes officiels et permet la reconnaissance de la différence de l’autre : c’est bien cela la laïcité. Je constate seulement que le phénomène s’amplifie d’année en année. Ce qui était peu voir jamais suivi il y a une dizaine d’années devient maintenant la règle. Ne peut-on y voir l’irruption du religieux dans le domaine public ? Autre question : la science peut depuis belle lurette déterminer à la seconde près la position de la lune par rapport au soleil et à la terre, car c’est bien de cela qu’il s’agit, et ceci pour les dizaines d’années à venir. Pourquoi ne pas prévoir cette journée et l’inscrire d’office dans le calendrier scolaire. Cela éviterait le fait suivant : les sorties programmées pour ce jour se sont faites en l’absence d’un nombre important d’élèves. Une sortie à l’Unesco d’une classe et la participation au festival du film pour quatre classes. Tant pis pour ces élèves ? Alors que les projets de classe sont liés à ces visites.

Espérons que nos élèves ne prolongeront pas cette fête pour cause de veille des vacances. Quoique les enseignants, fatigués par cette rentrée, ne vont peut-être pas regretter l’absence de nombre d’entre eux. C’était sympathique, hier, ce jeune enseignant jouant au basket avec cinq de ses élèves. C’est lui qui a eu le record d’absences : de six à dix-neuf selon les classes.

Reste que les parents de nos élèves vont, comme à l’accoutumé, se montrer généreux et les délicieux gâteaux de l’Aïd amélioreront le café ordinaire de la salle des maîtres. Merci à eux.

Posté par danledir à 07:33 - Commentaires [2] - Permalien [#]

Commentaires

    La lune n'est pas la seule à décider ! Il y a parait-il une instance française qui fixe le jour de l'Aid. Ce qui est étrange c'est que le mois de ramadan (c'est son nom comme "juillet" s'appelle juillet) fait d'ordinaire 30 jours et que cette année, il n'en fait que 29. Du coup, le ramadan qui a commencé le même jour au Maroc se terminera un jour plus tard qu'en France...
    Pour l'an prochain, ne pas prévoir de sorties 10 jours plus tôt que cette année.

    Posté par doc_doc, mardi 24 octobre 2006 à 15:16
  • En effet, c'est curieux... et surtout très dommage que les enfants aient raté les sorties prévues ce jour là.
    Sont ils vraiment intéressés ou plus conditionnés par les parents ?
    Malgré tout, les gâteaux sont bons (j'ai quelques collègues qui nous en apportent...) mais demain, ce sont les vacances ! Vont ils venir pour vous apporter le petit plus qui accompagne le café de la salle des maîtres ???

    Posté par Valiouchka, mardi 24 octobre 2006 à 20:38

Poster un commentaire