Le quotidien d'un directeur d'école

L'école vue de l'intérieur :les réflexions, au jour le jour, d'un directeur comme les autres dans une école comme les autres.

mardi 3 juillet 2007

Dernière ligne droite

Nous voici au matin du dernier jour.

Avec les élèves, cela s’entend.

En effet, j’aurai encore le plaisir de voir quelques collègues demain ou après-demain. Après ce sera plus tranquille et je pourrai dans le calme enfin retrouvé dans cette école finir les comptes, les commandes de fournitures, les listes des classes pour la rentrée, les différents comptes-rendus du dernier conseil des maîtres ou d’école qui attendent toujours, j’en passe et des meilleures.

Je n’ai toujours pas de nouvelles des élèves pour lesquels il fallait attendre la décision de la commission départementale pour leur maintien ou leur passage en classe supérieure. Espérons pour eux qu’ils auront la nouvelle avant le départ en vacances.

Je n’ai pas non plus toutes les nominations, il me manque encore une personne. Je doute qu’elle soit nommée avant la rentrée. En effet, il s’agit d’un poste appartenant à un ancien collègue arrêté pour grande maladie depuis maintenant deux ans et demi mais toujours pas vacant. Mystère du fonctionnement de l’administration.

Dommage. Cela empêche les collègues qui auraient souhaiter venir chez nous d’obtenir un poste. En particulier, une de nos collègues qui après son année de liste complémentaire chez nous l’an dernier et son année de formation à l’IUFM souhaitait intégrer l’équipe avec laquelle elle s’était bien entendue. De même pour un collègue en stage filé chez nous cette année qui aurait bien voulu rester avec nous pour sa première affectation. Au lieu de cela, nous aurons certainement un remplaçant comme depuis deux ans, pris sur notre contingent de remplaçants. Voilà déjà une année prochaine qui ne s’annonce pas très bien au niveau des remplaçants. D’ailleurs sur les dix postes de la circonscription, trois seulement sont nommés !

Pour ce qui est de l’école, nous aurons à travailler avec les débutants. Sur un effectif de seize, nous voilà avec un T1 ( première année) et sept T2 ( deuxième année) plus un poste non pourvu encore. Point positif, ils ont tous l’air d’avoir beaucoup d’énergie, la volonté de travailler en équipe et ont l’avantage d’être jeunes et sympathiques.

Voilà qui nous changera de quelques-uns des collègues de cette année.

Posté par danledir à 07:43 - Commentaires [0] - Permalien [#]

Commentaires

Poster un commentaire