Le quotidien d'un directeur d'école

L'école vue de l'intérieur :les réflexions, au jour le jour, d'un directeur comme les autres dans une école comme les autres.

mercredi 19 septembre 2007

Citoyens du monde

Au départ une histoire courante. Une élève emploie à l'égard d'un de ses camarades un certain nombre de noms d'oiseaux lui conseillant même à la fin de l'échange de retourner dans son pays. Savoureux quand on sait que ces deux enfants nés en France sont d'origine étrangère tous les deux.

Je connais bien ces deux-là. Ils sont maintenant en classe de CE2 et j'ai eu l'occasion de les voir à plusieurs reprises dans mon bureau ainsi que leurs mamans.

Bon an mal an, ils ont plutôt grandi et progressé mais il nous reste un bon bout de chemin à parcourir. Faisant maintenant partie des grands du cycle III, les sanctions prévues au règlement et décidées par le conseil des délégués s'appliquent et l'agresseuse se retouve avec des mots "jolis" à chercher dans le dictionnaire.

L'histoire se serait arrêtée là si la maman a la sortie de l'école n'avait mis en cause la réalité de l'incident, pourtant attestée par plusieurs témoins. La mère de l'agressé s'en mêla ( s'emmêla ?) et les parents présents à la sortie des classes purent profiter du spectacle des deux mamans s'injuriant copieusement elles-aussi. La chute fut la même: une invitation à retrouver ses racines, là où certainement ce genre de choses n'arrive pas!

Dommage, elles ont des papiers en règle toutes les deux sinon il aurait suffi d'appeler l'inspection académique du Rhin qui vient de conseiller aux directeurs de faire remonter les noms des familles sans papiers...

Posté par danledir à 08:42 - Commentaires [2] - Permalien [#]

Commentaires

    oui, j'ai entendu parler de cette histoire de sans papiers devant être dénoncés par les directeurs. cela m'a rappelé une histoire d'enfants juifs...
    quant aux mamans qui se sont disputées, devant témoins, elles ont, bêtement, donné un mauvais exemple à leurs enfants. j'ai deux garçons, que j'ai élevé seule, et je crois bien que, ils n'ont pratiquement jamais dis de "gros mots" ; tout simplement parsque j'évite les gros mots devant eux.

    Posté par mireille, jeudi 20 septembre 2007 à 07:59
  • Pfff, à nouveau quelle mauvaise image pour l'Alsace !

    Posté par ptit'chouquette, vendredi 21 septembre 2007 à 18:10

Poster un commentaire