Le quotidien d'un directeur d'école

L'école vue de l'intérieur :les réflexions, au jour le jour, d'un directeur comme les autres dans une école comme les autres.

mercredi 3 octobre 2007

Les impairs des pères

De nouveau dans mon bureau, une maman ainsi que l'enseignante de son fils. C'est la deuxième fois que nous nous rencontrons. Les soucis rencontrés avec cet enfant n'ont pas été réglés. Mais surtout, c'est l'enfant lui-même qui nous semble en danger. Son comportement est assez imprévisible, quelquefois il semble insconscient de ses propres faits, dits et gestes.

L'ambiance de la classe s'en ressent et ses camarades s'en plaignent sérieusement.

Après discussion avec sa mère, nous mesurons mieux le problème. Les parents sont séparés depuis unmoment, le père ayant gardé durant une années entière l'enfant. D'après lui , ce se serait bien passé y compris à l'école. Mais ce n'était pas l'avis des collègues qui l'ont eu aux dires de lamaman.  Un suivi thérapeutique avait déjà eté demandé les années précédentes mais n'avait abouti à rien, l'enfant refusant de dire quoique ce soit à la psychologue. Son père lui-même n'y croyait pas et avait même tenté de s'opposer à cette décision.

Le père s'occupe de son fils mais uniquement pour le loisir. Il vient le chercher pour le sport, le laisse sortir où il veut et  ne lui refuse rien. A la mère le rôle ingrat d'exiger un coucher à une heure raisonnable, de surveiller le travail scolaire et de venir à l'école en cas de besoin.

Nous n'avons jamais vu le père depuis que la rentrée dernière, date à laquelle l'enfant est arrivé chez nous. Nous navions réussi avec sa maîtresse de l'an dernier à lui arracher un rendez-vous. Mais il n'est jamais venu et nous avons passé deux heures un samedi midi à l'attendre.

Il va falloir recommencer, ça parait indispensable pour aider ce gamin.

Malheureusement, ce cas n'est pas isolé et il aurait plutôt tendance à devenir la norme. En tout cas dans notre coin. Les femmes font souvent preuve d'un grand courage.

Posté par danledir à 15:21 - Commentaires [1] - Permalien [#]

Commentaires

    Malheureusement très courant en effet... J'ai un nouvel élève de plus, il a fait son CP, CE1 dans l'école en vivant chez sa mère, puis son CE2, CM1 en Algérie chez une tante et là il revient pour le CM2 en vivant avec son père...

    Posté par ptit'chouquette, jeudi 4 octobre 2007 à 14:50

Poster un commentaire