Le quotidien d'un directeur d'école

L'école vue de l'intérieur :les réflexions, au jour le jour, d'un directeur comme les autres dans une école comme les autres.

mercredi 12 décembre 2007

Déontologie

Quelques règles de base:

     Je suis absolument contre le fait de s'adresser à des parents d'élèves en public surtout à la sortie de l'école où certaines oreilles sont assez friandes de ce genre de choses et je demande à tous mes collègues enseignants de faire de même. En général, je leur conseille de prendre le temps de monter dans leur classe et de faire asseoir les personnes. Les parents se sentent plus en confiance et peuvent ainsi dire des choses qu’ils n’auraient pas dites autrement. De plus pour les parents énervés voir « remontés »contre l’école , ils perdent une partie de leur agressivité en l’absence de public. Nous essayons également de recevoir le plus souvent possible les parents quand les choses vont bien. La relation tissée à ce moment permettra en période de crise de mieux aborder les difficultés.

     De plus je ne me permets jamais de critiquer les parents pour leur façon d'éduquer leurs enfants. Ne connaissant pas obligatoirement la réalité vécue au quotidien. De deux choses l'une: si cela est vrai, ce n'est certainement avec cette façon de faire que cela va s'arranger, si ce n'est pas vrai cela ne va pas arranger le climat non plus. Il ne faut pas oublier que c’est l'intérêt de l'enfant qui doit nous guider. Si les ponts sont rompus avec les parents, on ne peut plus faire progresser cet élève.

     Et pour les cas plus graves et avérés  de mauvais traitement physique ou psychologique, de mise en danger de l’enfant, il reste les procédures de signalement

     Cela pose aussi le problème de la formation à cette fonction de directeurs. Comment gérer les relations qu’elles soient entre collègues, entre parents, entre enfants ou n’importe laquelle des configurations possibles sans véritable formation ? Quasiment inexistante, elle ne permet pas de faire face au point le plus important de notre métier.

De ce fait chacun gère en fonction de son (mauvais ou bon?) caractère et de son expérience. Ce qui peut s’avérer parfois désastreux pour la future scolarité de l’élève concerné.

Posté par danledir à 15:25 - Commentaires [0] - Permalien [#]

Commentaires

Poster un commentaire