Le quotidien d'un directeur d'école

L'école vue de l'intérieur :les réflexions, au jour le jour, d'un directeur comme les autres dans une école comme les autres.

lundi 24 novembre 2008

Retraite : repli sur des positions préparées à l'avance

Je ne résiste pas au plaisir de vous vous faire partager notre discours de départ en retraite à ma collègue et moi-même.

Pour les mélodies, voyez-vous mêmes.

Les salles de classe sont vidées

De leurs derniers écoliers.

La cloche a déjà sonné,

Et le grille s’est refermée.

Les élèves ont dit adieu

Y’avait des larmes dans nos yeux.

C’était la dernière année,

C’était la dernière journée

Et le rideau sur l’école est tombé.

Bye, bye les enfants qu’on aimait,

Notre temps est terminé.

Bye, bye, car pour nous désormais,

Y’aura plus de rentrée.

Nous voici réunis, collègues et amis. C’est à la fois un au revoir et un adieu.

Penchons-nous un peu sur le bilan de toutes ces années consacrées à l’Education Nationale.

Nous vous proposons le JEU des SINISTRES , euh pardonnez nous, des Ministres mais ce doit être un effet de la terrible méthode globale.

Tout d’abord, savez-vous combien de ministres ont accompagné notre longue et belle carrière ?

Et vous le savez-vous ?

1969 1972

Olivier Guichard

7 juillet 1972

28 mai 1974

Joseph Fontanet 

Ministre de l'Education nationale

Supression des écoles primaires supérieures : Organisation en 3 niveaux :ecole collège lycée

28 mai 1974

5 avril 1978

René Haby 

Ministre de l'Education

Création du collège unique

5 avril 1978

22 mai 1981

Christian Beullac 

Ministre de l'Education

Annonce qu’il ne fera pas de réforme puis revoit la formation des maîtres : école normale plus université

22 mai 1981

19 juillet 1984

Alain Savary 

Ministre de l'Education nationale

Supprime l’orientation en fin de cinquième, crée les ZEP et les bacs pros

Supprime la sélection à l’entrée de l’université

19 juillet 1984

20 mars 1986

Jean-Pierre Chevènement 

80% des élèves au bac

Retour aux fondamentaux et à l’instruction civique

La marseillaise

Pour tous les enfants de la terre

Chantons amour et liberté

Contre toutes les haines et toutes les guerres

L’étendard d’espoir est levé

L’étendard de justice et de paix

Rassemblons nos forces, notre courage

Pour vaincre la misère et la peur

Que règnent au fond de nos cœurs

L’amitié, la joie et le partage

La flamme qui nous éclaire

Traverse les frontières

Partons, partons amis solidaires

Marchons vers la lumière

20 mars 1986

12 mai 1988

René Monory 

Supression des PEGC

12 mai 1988

2 avril 1992

Lionel Jospin 

L’élève au centre des apprentissages

Suppression des filières SES Retrait du projet

2 avril 1992

29 mars 1993

Jack Lang 

Organisation en cycles

La réforme Jospin revient par la fenêtre et passe sous forme d’un décret

29 mars 1993

4 juin 1997

François Bayrou 

Réforme de l’université

4 juin 1997

28 mars 2000

Claude Allègre 

Veut dégraisser le mammouth

28 mars 2000

7 mai 2002

Jack Lang 

Le retour . On reparle de la méthode globale !

Prépare les nouveaux programmes toujours en vigueur ?

7 mai 2002

31 mars 2004

Luc Ferry 

Lettre à tous ceux qui aiment l’école

31 mars 2004

31 mai 2005

François Fillon 

Passage de 37 à 40 ans !!!

2 juin 2005

18 mai 2007

Gilles de Robien 

Réforme des IUFM , stage en entreprise ?

18 mai 2007

en cours

Xavier Darcos 

Figuraient sur l’invitation.

On en a vu et puis connu des inspecteurs

Et des ministres qui sont r’partis.

On en a lu , on en a vu des circulaires

Et des réformes jamais finies.

On pourrait pour mémoire, citer les maths modernes, la méthode globale, les fonctionnement en cycles, l’évaluation formative, somative, prospective, la grammaire fonctionnelle, la priorité à l’oral, les matières d’éveil, le tiers temps pédagogique, l’éducation à la citoyenneté, le projet d’école, la pédagogie différenciée, les nouvelles technologies, la main à la pâte, les classes à parcours artistique. J’en passe et des meilleures. Pour ceux que cela intéresse, la collection complète des B.O est disponible à la cave. Une pensée pour le référentiel bondissant. Sur que les élève ayant vécu cette époque feront d’excellents joueurs qui sauront se qualifier dans les différents tournois.

Il serait aussi nécessaire de faire un bilan comptable, même si nous nous sommes dépensés sans compter. Plusieurs milliers enfants sont passés –si j’ose dire- entre nos mains.

Y’en a des milles qu’on aimait bien,

Y’en a des milles qu’on aimait bien,tu sais

C’est dur de partir aujourd’hui

Mais si pour nous, c’est bien fini,

On aura p’têt donner envie.

Et oui, plusieurs milliers d’ enfants, plusieurs milliers de têtes à remplir, plusieurs milliers de différences à gérer, plusieurs milliers de caractères à appréhender. On pourrait continuer ainsi. Plus de 6 000 journées à remplir les cahier d’appel et de liaison . Pas loin de 5 000 services de cour par tous les temps. Combien de conflits réglés, de paroles apaisantes, de " bobos " soignés ?

A la récré, à la récré

Fallait toujours surveiller.

A la récré, à la récré

Fallait prendre son sifflet

Et surveiller les toilettes

Qu’étaient pas toujours très nettes

Pour arrêter les bagarres

Fallait faire dare dare

A la récré, à la récré

Fallait toujours surveiller.

A la récré, à la récré

Fallait prendre son sifflet.

Mais quand on aime, on ne compte pas. Alors sans dire, ça ne compte plus et puisque vous ne pouvez plus maintenant compter sur nous, disons que le compte est bon et notre compte définitivement réglé.

Après les chiffres, les lettres, ne sont-ce point les deux fondamentaux de l’école ? D’ailleurs nos politiques aiment à nous le rappeler régulièrement et ce depuis nos débuts dans la carrière : Il faudrait songer à apprendre à lire et à compter à nos élèves. Et qu’avons-nous fait pendant toutes ces années ?

En termes de lettres d’ailleurs n’avons-nous pas baigné dans celles-ci :

Serez vous reconnaître ce qui se cache derrière ces sigles :

M.A.I.F M.G.E.N I.M.F I.U.F .M C.A.P.S.A.I.S C.A.F.I.P.E.M.F C.P.E.N C.P.E.P.S. G.A.P.P aujourd’hui disparu R.A.S.E.D Z. E.P

R.E.P I.A I.E.N S.N.U.I.P.P et pour finir d’achever non la liste mais notre public

P.P.A.P ET B. 2 I PPRE

Eh oui, on avait oublié la camif, ça devait être prémonitoire.

Nous ne résistons pas au plaisir d’un petit nouveau : S.R.A.N ( Stage de Remise A Niveau )

Vous avez bien vu qu’il s’agit là d’une méthode ni globale, ni mixte mais alphabétique.

A B C D

Les dirlos sont vidés.

E F G H

D’avoir accompli leur tâche,

I J K L

Alors, on se fait la belle

M N O P

On sera bien occupés.

Q R S T

Car on sera jeunes retraités.

U V W

Y’a longtemps qu’on en rêvait.

X Y Z

Souhaitez-nous

Zoyeuse retraite.

Nous nous arrêterons là de crainte d’avoir déjà été trop long .

Et comme tout finit par des chansons, une petite dernière :

Pour nous c’était la dernière fois.

A la rentrée, on s’ra plus là

On a fini tout ton travail,

Ça fait d’ la peine,

Mais il faut que l’on s’en aille.

Buvons encore une dernière fois

A l’amitié, l’amour la joie,

On a fini tout ton travail,

Ça fait d’ la peine,

Mais il faut que l’on s’en aille.

Posté par danledir à 15:10 - Commentaires [4] - Permalien [#]

Commentaires

    Très chouette discours !!!
    je pense avoir reconnu la quasi-totalité des airs (quasi j'ai dit, hein)
    Quoi qu'il en soit, partis au bon moment...
    Bonne retraite à vous !

    Posté par Mimi-Je Rêve, lundi 24 novembre 2008 à 21:06
  • Excellent !

    Posté par Valérie C, vendredi 28 novembre 2008 à 19:35
  • Bonjour ! J'adore ton site ! Viens voir le mien si ça te dis, et tu pourrais y trouver une recette ou 2 qui sait (J'espère qu'elles te plairont) ;P

    http://cuisine-de-stephanie.blogspot.com/

    Posté par Stephanie, vendredi 5 juin 2009 à 10:21
  • Bonjour !

    Pas de nouvelles sur votre blog. J'espère que votre retraite se passe bien. J'ai beaucoup aimé vos messages.

    Posté par mireille, mercredi 1 juillet 2009 à 11:52

Poster un commentaire